Radio Taiwan International

RTI

277 ARTICLES 0 Commentaires

Stay connected

0FansJ'aime
3,791SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Latest article

Le gouvernement approuve le calendrier 2024 des jours fériés

Le gouvernement approuve le calendrier 2024 des jours fériés

Le gouvernement a approuvé aujourd'hui en conseil des ministres le calendrier 2024 des jours fériés, en ne gardant que deux ponts, contre six en 2023 pour répondre aux plaintes des Taïwanais en raison du surnombre de rattrapages des jours chômés.

Les congés qui compteront des ponts sont celui du Nouvel An lunaire et ceux de la fête du nettoyage des tombes et de la fête des enfants.

Par ailleurs, 2024 ne comptera plus que quatre longs weekends de trois jours ou plus, soit trois de moins qu'en 2023. L'anniversaire de la fondation de la République de Chine (1er janvier), le Nouvel An lunaire, le Jour des enfants/fete du nettoyage des tombes, et la fête des bateaux-dragons seront dotés de congés de trois jours ou plus. La commémoration du massacre du 28 février, la fête de la Mi-automne et la fête nationale (10 octobre) tomberont sur des jours de semaine et ne feront pas l'objet de pont avec le week-end.



Source:RTI
Auteur:La Rédaction

Décryptage de la fête nationale 2022 (lien audio dans l’article)

Le décryptage de ce lundi 10 octobre est consacré au Double-Dix, qui marque le 111e anniversaire de la République de Chine, nom officiel de...

Tsai Ing-wen prône une interaction respectueuse entre les deux rives au lieu d’une opposition...

Tsai Ing-wen à la fête nationale (Photo CNA)

A l'occasion de la fête nationale, célébrée le 10 octobre à Taïwan, la présidente Tsai Ing-wen (蔡英文) a prononcé un discours attendu en raison des tensions accrues entre les deux rives. Intitulé « Une île résistance et une nation résiliente : offrir au monde un Taïwan meilleur », le discours présidentiel a mis l'accent sur la nécessaire résilience de Taïwan sur différents plans pour que l'économie, la société et la défense du système démocratique libéral soient autant d'atouts à la fois pour Taïwan et le monde.

Au sujet des relations interdétroit, Tsai Ing-wen a réitété que l'affrontement ne représentait en aucun cas une option viable tandis que baser les interactions et le dialogue entre les deux populations des deux rives sur le respect mutuel et sur un niveau d'égalité s'avérait la solution pour la stabilité, la paix et le développement. A cet égard, la présidente taïwanaise a exhorté la Chine à suivre cette même voie et accepter la réalité de la démocratie souveraine à Taïwan : « Les autorités de Pékin ne devraient pas se méprendre quant au système démocratique vigoureux de Taïwan. Elles ne doivent pas se méprendre en croyant qu'il y a place pour un compromis dans l'engagement des Taïwanais en faveur de la démocratie et de la liberté. Elles essaient d'utiliser la concurrence féroce entre les partis politiques pour diviser la société taïwanaise. Une telle façon de penser et une telle pratique ne sont d'aucune aide dans les relations interdétroit, mais ne font qu'éloigner les deux rives l'une de l'autre. Je voudrais que les autorités de Pékin comprennent que la confrontation armée n'est certainement pas une option pour les deux côtés du détroit. Ce n'est qu'en respectant l'attachement de la population taïwanaise à la souveraineté, à la démocratie et à la liberté que nous pourrons poser les bases d'une reprise d'interactions constructives interdétroit. »

La présidente taïwanaise a rappelé que ces valeurs chères aux Taïwanais sont le résultat de 73 années d'efforts communs et que cela ne souffre aucun compromis possible.



Source:RTI
Auteur:La Rédaction